La Femme Flic – Yves Boisset (1980)

Publié: janvier dans Polar, Thriller
Tags:, , , , , , , ,

 

vlc-00023

Corinne Levasseur (Miou-Miou) est un jeune inspecteur de police officiant quelque part dans une grande ville du midi de la France. Souhaitant dévoiler pour les besoins d’une enquête l’homosexualité du neveu du maire, elle est mutée dans le nord de la France où elle va découvrir, à la suite du meurtre d’une petite fille, l’existence d’un réseau de pédophilie dans lequel sont impliqués des personnalités de la région…

vlc-00028

S’il y’a bien un truc à retenir du cinéma d’Yves Boisset (surtout lorsque ce dernier s’attaque au genre), c’est cette tendance à isoler un personnage principal en dehors d’un système pour lequel il est pourtant rétribué, comme pour faire valoir la primauté de la solution individuelle si typique du héros du cinéma américain, à propos duquel il n’a jamais caché ses profondes inspirations.
Avec ce film, qui sorti sur nos écrans en 1980, il donnait le rôle principal à la fragile silhouette de Miou-Miou, propulsée héroïne de polar. Contrepied parfait à ce qui aurait été d’une simplicité affolante à faire porter la culotte à un personnage féminin évoluant dans un univers à prédominance masculine, ce n’était donc pas la poudre que faisait parler l’actrice (dans le film, cette dernière dit d’ailleurs abhorrer les armes), mais des valeurs morales, d’intégrité et de justice, visiblement d’un autre âge pour la police pour laquelle elle officiait.

vlc-00026

A partir d’un délicat sujet -la pédophilie- qui, pour Boisset, est surtout l’expression d’une classe, La Femme Flic décrit le comportement des habitants d’une petite ville du nord avec cette représentation terrible de l’individu adulte broyé par la misère sociale, analyse l’implication des magnats locaux et, par conséquent, leur influence sur le système politico-judiciaire, et illustre (une fois n’est pas coutume) l’inexistence de décisions, franches et radicales, de la part de la police.
Même s’il situait l’origine du mal et de ses conséquences dans les alcôves de la politique, Yves Boisset ne s’en tenait pas seulement à opposer avec manichéisme le citoyen moyen au système (avec ce raisonnement simplifié du pouvoir de gauche contre celui de droite), et mettait aussi en cause un groupuscule gauchiste post soixante-huitard (et dont le chef de file est interprété par Jean-Pierre Kalfon), dépassé par le discours idéologique (notamment dans une scène où ils sont opposés à Miou-Miou), intolérants mais, surtout, lié au scandale.

vlc-00031

Dans cette volonté de trancher avec les évidences faciles, Yves Boisset laissait aussi imaginer l’intégrité habitant l’équipier noir de Miou-Miou interprété par Alex Lacast (un duo déjà forme symbolique des minorités visibles de la police nationale), pour finalement tordre le cou au raccourci en faisant également rentrer dans le rang de l’immobilisme policier, le personnage de ce dernier.
De la même manière, le commissaire Porel (Jean-Marc Thibault) qui évolue de manière plutôt positive dans le film, régressera dans la dernière partie dans sa forme la plus corrompue (à Miou-Miou qui vient de rendre sa carte de police et qui l’interroge sur devoir de la police à protéger le citoyen, il répondra un menaçant « En principe…oui »).

vlc-00032

Assurément jusqu’au-boutiste lorsqu’il convient d’évoquer le milieu pédophile, excellemment dialogué (même si la redondance du « tous pourri » dans le contenu peut gêner dans sa caricature) et magnifiquement interprété par Miou-Miou, La Femme Flic n’est peut être pas dénué de défauts dans la démarche consistant à mettre en évidence la corruption d’un système, mais compte tenu de la sensibilité du sujet que personne n’ose aujourd’hui aborder aussi frontalement au cinéma, voilà encore un vrai bon polar Français à se mettre sous les dents !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s