Le Corrupteur – James Foley (1999)

Publié: janvier dans Polar, Thriller
Tags:, , , , , , , , ,

vlcsnap-00001

Réalisateur dans les années 80 d’un excellent drame, Comme Un Chien Enragé, avec Sean Penn et Christopher Walken (dans un putain de rôle, un de plus), sur lequel il faisait déjà montre d’une prédisposition à capter toute la noirceur d’un environnement urbain, James Foley s’attaquait pour la première fois en 1999, avec Le Corrupteur, au polar en mettant en scène l’histoire d’un flic, Nick Chen (Chow Yun-Fat) que ses supérieurs allaient associer à un petit nouveau, Danny Wallace (Mark Wahlberg), afin de mettre fin aux agissements meurtriers de deux gangs de Chinatown. Avec ce pitch au relent proche d’un énième buddy-movie, c’est pourtant bien du côté du polar des 70’s qu’il fallait chercher une accointance avec le film de James Foley, avec son esthétisme résolument froid, son filmage brut, ses personnages sur la brèche, et son regard nihiliste sur le pourrissement d’une ville et d’une société.

vlcsnap-00023

Ayant tout saisi des principes de fond du genre, James Foley ajoutait à cette indéniable réussite la forme, en ne sacrifiant pas le filmage de son film à la radicalisation du montage des années 90.
Pour autant, les scènes d’action de Le Corrupteur n’étaient en rien frappé d’inanité mais témoignaient bien du respect affiché par Foley pour le genre, le film ne reposant en rien sur de l’esbroufe visuelle. On relèvera ainsi le spectaculaire car-chase en plein Chinatown, où poursuivi par le duo Nick Chen/Danny Wallace, les méchants allaient commettre un véritable carnage dans le quartier. Nerveusement mise en scène et immersif (le bruit des sirènes de police et des coups de feu, le crissement des pneus, les plans sur les mains en train de recharger les flingues…), James Foley ficelait à cette perfection technique une issue d’importance à cette course-poursuite, de telle sorte que l’action du film, dans cette scène ou une autre, n’était jamais déshumanisée aux dépens de l’intérêt de l’intrigue.

vlcsnap-00028

Premier et unique film scénarisé par l’acteur Robert Pucci, l’intrigue de Le Corrupteur était beaucoup moins minimaliste qu’elle n’y paraissait.
Sur fond de corruption, faux-semblant et trahison, le film brossait le portrait et les mœurs de Chinatown en évitant la caricature souvent usité dans le genre action et policier, l’approche sans concession des dessous mafieux et la représentation des gangs Chinois évoquant quelque peu le système dépeint par Michael Cimino dans L’ Année Du Dragon.
A cette radioscopie sociale, l’on pouvait craindre un développement maladroit du choc des cultures résultant de la rencontre entre les personnages de Mark Wahlberg et Chow Yun Fat, mais prenant le contre-pied total des règles généralement en vigueur dans ce genre d’association au cinéma (souvenez-vous… Rush Hour !), Le Corrupteur ne s’amusait pas de cette antinomie au travers d’un humour qui ferait mauvaise impression dans cet univers, mais privilégiait l’épaisseur psychologique des deux personnages dans certaines scènes intimistes qui en disait long sur l’ambiguïté de leur condition.

vlcsnap-00024

Dans un film qui avait bien compris comment concilier les deux écoles du genre (bien plus que Narc à mon sens), c’est finalement dans la surenchère d’inserts musicaux pop-rock et rap, que Le Corrupteur se chargeait de rappeler au spectateur que le film était bel et bien un produit des années 2000, raréfiant la présence pourtant efficace du score de Carter Burwell.

vlcsnap-00027

Étrangement peu cité lorsqu’il s’agit d’évoquer les polars qui ont compté ces dix dernières années au cinéma, Le Corrupteur, qui reste sans problème la meilleure prestation Américaine de Chow Yun Fat, fait pourtant bien partie de ces films contemporains ayant revisité avec le plus de classe le polar urbain cainri.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s