vlcsnap-00001

Si l’on se souvient principalement de la Cannon au travers de ses producteurs ou du titre de ses films dont les affiches associaient parfois le nom d’une star hors du commun (Charles Bronson, Sylvester Stallone, Chuck Norris…), l’on détache rarement le nom d’un réalisateur comme symbole de la firme, illustrant quelque part cette idée qui vit le jour au début des années 80, et qui remettait justement à l’honneur, le seul cinéma de producteur.
S’il ne fallait donc en citer qu’un, Sam Firstenberg -peut être le plus doué de l’écurie Golan et Globus- figurerait en bonne place pour porter sur ses épaules les 6 lettres d’un studio qui marqua, à sa manière, toute une décennie dans le cinéma d’action.

vlcsnap-00005
Pour Sam Firstenberg, le début du conte de fée débute en 1983, où, en pleine ninja-mania, les cousins Golan et Globus lui confie les clés de la réalisation de Revenge Of The Ninja, deuxième volet de la trilogie du ninja avec Sho Kosugi, initié par Enter The Ninja de Menahem Golan (1981) et conclu par l’excellentissime Ninja III : The Domination, que dirigea… Firstenberg en 1984, conforté dans son fauteuil de réalisateur par les dirigeants de la Cannon, suite au succès public rencontré par ce second épisode.

vlcsnap-00007
Revenge Of The Ninja, débutait donc au Japon par le massacre de la famille de Cho (Sho Kosugi) par un clan ninja ennemi, affronté et vaincu par ce dernier. Avec l’aide d’un ami américain, Braden, Cho raccrochait les crampons et fuyait aux USA avec sa mère et son jeune fils, Kane, seuls rescapés du carnage.
6 ans plus tard, et sous la tutelle de Braden, Cho était propriétaire d’une galerie d’art qui exposait de petites poupées traditionnelles. Mais sans qu’il ne le sache, ces poupées contenait en réalité de la cocaïne, dont Braden et sa complice Kathy, allaient faire le trafic sur le sol californien…

vlcsnap-00013

Fichu comme un porno méritant, Revenge Of The Ninja lâchait toutes les 10 ou 15 minutes une scène d’action, parfois avec ce non-sens qui risquait au spectateur que deux neurones ne se touchent (introduisant l’ellipse des 6 années écoulés aux Etats-Unis, l’affrontement du jeune Kane contre une bande de gamins, par exemple), mais avec cette volonté certaine qu’aucun ne s’ennuie 1H30 durant.
Et pour ça, il fallait forcément que tout le monde prenne part à l’orgie, et quand j’écris « tout le monde » c’était vraiment à tous les protagonistes du film que l’histoire donnait le change pour casser des bras, jusqu’à la grand-mère de Cho s’en allant affronter le méchant avec tout l’arsenal du ninja à sa disposition (technique de camouflage incluse), dans une hallucinante séquence.

vlcsnap-00010
Ce qu’il y’avait juste à regretter, c’était que les combats du film ne soient pas aussi prometteurs que son introduction, à la violence soudaine et à la chorégraphie martiale efficace (malgré les cadrages approximatifs de Firstenberg), quand trop d’autres viraient à la démonstration du festival des arts martiaux de Paris-Bercy, à l’image du combat final opposant Cho et Braden, dans leurs costumes de ninja.
Toujours est-il que la galerie de méchant était parfaite, exubérante à dire vrai, à commencer par Braden, ninja occidental à qui l’on avait enseigné tout les rudiments de l’assassin de l’ombre, balladant sa tenue dans un attaché-case (comme…Tony Stark!) et se changeait dans les WC (!) pour éliminer rivaux et empêcheurs de tourner en rond (presque comme… Clark Kent!).

vlcsnap-00014

Une première pour Sam Firstenberg, bien sympa donc, de la pure série B, bien soutenu en plus par ce petit côté shooté avec deux trois bouts de ficelles en 48H dans les rues de L.A., des seconds rôles au jeu d’acteur défaillant, une blonde au physique de porn-star des années 80 (que même le gamin de Cho, dans le film, et dans la réalité le propre fils de Kosugi, reluquait du haut de son mètre quarante) et… des ninjas.

vlcsnap-00017
Tout le temps, partout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s